Ouvrage : Economie immobilière et des politiques du logement

L’ouvrage est publié aux éditions DeBoeck Université, collections Ouvertures économiques avec une préface d’Alain Béchade, professeur titulaire de la chaire d’économie immobilière du CNAM, et une postface de Philippe Pelletier, avocat président du Plan Bâtiment durable.

 Couverture

Des compléments à l’ouvrage sont accessibles ici . Le mot de passe demandé est le nombre de pages numérotées de l’ouvrage.

La finalité de l’ouvrage est de fournir une grille de lecture économique du secteur immobilier. Il fait référence aux concepts de l’économie standard dont les fondamentaux sont généralement acquis dans les formations de licence (bachelor) d’économie.  Mais ces concepts sont rappelés tout au long de l’ouvrage de telle sorte qu’il est accessible à des non économistes, auxquels l’auteur enseigne de manière régulière.

L’ouvrage est organisé selon le plan ci-dessous. Les chapitres 1 à 6 exposent les fondamentaux des marchés immobiliers et font donc le plus référence à la théorie économique. Les chapitres suivants sont plus appliqués, d’une part, à la dynamique des marchés, l’évolution dans le temps des prix et des volumes, et d’autre part aux politiques de logement. Ils sont relativement autonomes et peuvent être lus indépendamment des premiers chapitres.

 Sommaire de l’ouvrage

  • Chapitre 1 Les trois dimensions économiques de l’immobilier
  • Chapitre 2 Marchés, prix et volume des biens immobiliers
  • Chapitre 3 La demande de  service immobilier
  • Chapitre 4 L’investissement immobilier et le choix du statut d’occupation
  • Chapitre 5 La production de  biens immobiliers
  • Chapitre 6 Le financement du logement
  • Chapitre 7 La dynamique des marchés immobiliers
  • Chapitre 8 Économie des interventions publiques et développement durable
  • Chapitre 9 Économie du secteur locatif social
  • Chapitre 10 Économie des aides personnelles au logement
  • Chapitre 11 Économie des aides à l’investissement privé et à l’épargne

Une réponse à Ouvrage : Economie immobilière et des politiques du logement

  1. christine.c dit :

    Bravo!Cela me semble clair et compréhensible.Bel effort de synthétisation pour parvenir à ne donner que deux ou trois arguments clefs pour présenter un raisonnement qui nécessiterait, sur un autre support, un développement beaucoup plus long.
    Comme je ne connais rien à l’économie immobilière , je me permets d’intervenir sur ce que je crois être encore un peu ma spécialité, le français.
    A propos de la présentation de ton livre, dans la phrase »les chapitres suivants sont plus appliqués, d’une part à la dynamiquedes marchés », je rajouterais un petit « à » devant « l’évolution dans le temps », si j’ai bien compris le sens de ta phrase.Dans l’article intitulé  » Faut-il construire 500.000 logements par an? », au § 4, il faut un accent circonflexe sur « s’accroîtrait » et ajouter la préposition « de » devant « moins ». Au § 6 il y a un « n » de trop dans  » comme on n’en avait pas connu ».Enfin dans « Evolution future des prix immobiliers », au § 4 le participe passé « entraîné » doit avoir un accent circonflexe. Enfin pour ce qui est du titre de ton livre, je doute qu’il soit tout à fait correct : en théorie la préposition « et » ne doit relier que des mots de même nature, ce qui n’est pas le cas ici , le premier étant un adjectif, le second un groupe de mots. A mon avis il aurait fallu choisir entre deux adjectifs ou deux groupes de mots. Peut-être est- ce « un belgicisme »?Pardonne ces petites remarques mais c’est presque une déformation professionnelle, tant j’ai relu de textes de Jean-Marc.Encore une fois toutes mes félicitations pour le travail proprement dit et le site.Je t’embrasse. Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *